Solennité du jour : 5 décembre 2020

5 DECEMBRE Mémoire de notre saint et théophore père SABBAS le Sanctifié.

Saint Sabbas naquit en 439 à Mutalasque en Cappadoce. Très jeune encore, il embrassa la vie religieuse dans le monastère de Flavinia en Cappadoce. En 457, à l’âge de 18 ans, il vint au monastère de Passrion à Jérusalem. Saint Euthyme, qui l’vait remarqué pour son éminente vertu et l’appelait « le jeune vieillard », l’adressa en 458 à Saint Théoctiste. Après la mort de Saint Euthyme, survenue en 473, le saint passa cinq ans dans la solitude puis vint s’installer en 478 dans une grotte sur la rive gauche du Cédron, vis-à-vis du monastère que porte aujourd’hui son nom. Plusieurs moines étant venus se mettre sous sa direction, il éleva une tour sur la rive droite du torrent et fit jaillir de l’eau par sa prière dans cette terre aride. Une vaste grotte transformée en église fut bénie en 491 par Salluste, patriarche de Jérusalem, qui conféra en même temps à Saint Sabbas l’ordination sacerdotale et le nomma en 493 ou 494 archimandrite de tous les ermites de la Palestine. Le Saint entreprit, sur l’instance des patriarches de Jérusalem, deux ambassades auprès des Empereurs Anastase en 512, et Justinien en 531. Parvenu à une grande vieillesse, il mourut le 5 décembre 532, à l’âge de 93 ans. Le Typicon des offices ecclésiastiques et le Typicon de la vie monastique qui ont été conservés sous son nom proviennent plutôt de sa célèbre laure.

TROPAIRE Mode 8

Par le flot de tes larmes, tu as fait fleurir le désert aride ; par tes profonds gémissements, tu as fait rendre à tes souffrances des fruits au centuple. Tu es devenu par tes miracles un brillant flambeau pour l’univers. Pris le Christ Dieu, ô bienheureux Père Sabbas, de sauver nos âmes.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Défilement vers le haut