Solennité du jour : 28 janvier 2021

28 JANVIER Mémoire de notre saint père EPHREM LE SYRIEN.

Saint Ephrem naquit à Nisibe en Mésopotamie, au début du IVème siècle ; son père, nommé Abnil, était prêtre des idoles. Il fut disciple de l’évêque de Nisibe, Jacques, et pratiqua la vie monastique dans toute sa perfection. Il fut ordonné diacre et devint maître de la grande école chrétienne de Nisibe, commentant les Saintes Ecritures et expliquant les dogmes de la foi orthodoxe. Après la mort de Julien l’Apostat et le traité conclu en 363 entre Jovien, empereur romain, et Sapor, roi des Perses, Nisibe tomba au pouvoir de ce dernier ; aussi beaucoup de chrétiens s’expatrièrent-ils, et avec eux le bienheureux Ephrem, qui enseigna désormais à Edesse, dans ce qu’on appelait alors l’Ecole des Perses. Il mourut en paix au mois de juin de l’an 373. Il composa en syriaque de nombreuses et admirables hymnes qui ont été, presque toutes, traduites en grec pour l’instruction des fidèles. Surnommé le Prophète des Syriens, l’Elie des Syriens, la Colonne de l’Eglise, la Harpe du Saint Esprit, il fut proclamé en 1920 par le pape Benoit XV docteur de l’Eglise universelle.

TROPAIRE Mode 8

Par les flots de tes larmes, tu as fait fleurir le désert aride ; par tes profonds gémissements, tu as fait rendre à tes souffrances des fruits au centuple. Tu es devenu par tes miracles un brillant flambeau pour l’univers. Prie le Christ Dieu, ô bienheureux Père Ephrem, de sauver nos âmes.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Archives
Défilement vers le haut