Solennité du jour : 23 novembre 2020

23 NOVEMBRE Mémoire de nos saints pères AMPHILOQUE, évêque d’Iconium,

et GREGOIRE, évêque d’Agrigente

Saint Grégoire naquit à Preterium près d’Agrigente, en Sicile, vers 559, sous l’empereur Justinien. A 18 ans, il alla vénérer les lieux Saints et fut ordonné diacre par le patriarche de Jérusalem Macaire. Il partit ensuite pour Antioche, d’où, en 589, il gagna Byzance et Rome, où il fut ordonné évêque d’Agrigente en 590. Accusé injustement d’adultère, il fut emprisonné pendant deux ans. Mais jugé et déclaré innocent par le pape Saint Grégoire, il fut mis, sur l’ordre de l’empereur, en confrontation avec ses accusateurs et rendu à la liberté en 603. Il mourut à un âge avancé vers 630, laissant un commentaire sur l’Ecclésiaste et divers autres traités.

Saint Amphiloque était le compatriote et le compagnon de lutte des saints Basile le Grand, Grégoire de Nysse et Grégoire le Théologien qui était son cousin germain. Elève de Libanius, rhéteur puis avocat, il fut ordonné en 374 par saint Basile métropolite d’Iconium en Lycaonie. Docteur de la foi orthodoxe et adversaire intrépide de la peste de l’arianisme, il souffrit de nombreuses persécutions et tribulations de la part des impies. Il fut l’un des Pères du deuxième concile œcuménique de 381, et combattit énergiquement Macédonius le Pneumotomaque. Il vécut jusque sous Théodose le Grand et ses deux fils Arcadius et Honorius. Il mourut en paix en 395, à un âge avancé, laissant des traités sur la foi orthodoxe.

Troisième jour d’après-fête.

TROPAIRE Mode 4

Dieu de nos pères, qui nous traites selon ta clémence, ne détourne pas de nous ta pitié, mais, par leurs supplications, dirige en paix notre vie.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Défilement vers le haut