Solennité du jour : 20 novembre 2020

20 NOVEMBRE VIGILE de l’entrée au Temple de la Très Sainte Mère de Dieu,

mémoire de nos saints pères GREGOIRE LE DECAPOLITE et PROCLUS, archevêque de Constantinople.

Saint Grégoire naquit dans une des villes de la Décapole d’Isaurie, appelée Irinopolis. Il s’appliqua, dès l’âge de huit ans, à l’étude des Saintes Ecritures et, s’en étant bien pénétré, il se consacra au service des Eglises. Quand il eut atteint l’âge adulte, ses parents songeaient à le marier ; mais le saint s’enfuit en cachette. Il se mit à parcourir les provinces pour visiter les saints dispersés par la tourmente iconoclaste. Il vint en Asie et passa même jusqu’à Byzance vers l’an 840, dans le secret espoir d’y trouver l’occasion de confesser sa foi. Il fut le père spirituel des saints hymnographes Jean et Joseph. De concert avec les Orthodoxes, il envoya ce dernier à Rome informer le Pape Grégoire IV de la persécution de l’Empereur Théophile. Il mourut à Constantinople, le 20 novembre 842, peu avant le rétablissement de l’Orthodoxie, qui eut lieu le premier dimanche du Grand Carême de l’an 843.

Saint Proclus, disciple de St Jean Chrysostome, fut élevé au siège archiépiscopal de Constantinople en 434 sous Théodose le jeune. il adressa aux Arméniens un Tome dogmatique de la foi orthodoxe dirigé contre Nestorius et ses partisans. Il reçut triomphalement le corps de son saint maître, quand il fut transporté à Constantinople le 27 janvier 438, et mourut en paix en 416.

TROPAIRE DE LA VIGILE Mode 4

Anne nous annonce aujourd’hui la joie, portant dans ses bras le fruit qui dissipe toute tristesse, celle qui, seule, fut toujours Vierge. Accomplissant son cœur, elle présente aujourd’hui dans la joie au Temple du Seigneur celle qui est le vrai Temple du Verbe de Dieu et sa Mère sans tache.

TROPAIRE DES SAINTS Mode 4

Dieu de nos Pères, qui nous traites toujours selon ta clémence, ne détourne pas de nous ta pitié, mais par leurs supplications, dirige en paix notre vie.

KONDAKION DE LA VIGILE Mode 4

Aujourd’hui l’Univers entier, plein d’allégresse en l’heureuse fête de la Mère de Dieu, s’écrie : Voici le tabernacle céleste.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Archives
risus. sed ut et, leo Sed commodo ipsumDéfilement vers le haut
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités.