Solennité du jour : 14 juillet 2021, Mémoire du saint apôtre AQUILA, et de notre saint père JOSEPH LE CONFESSEUR, archevêque de Thessalonique

14 JUILLET Mémoire du saint apôtre AQUILA,

et de notre saint père JOSEPH LE CONFESSEUR, archevêque de Thessalonique

Saint Aquila, originaire du Pont en Asie Mineure, était juif de race et exerçait le métier de fabricant de tentes. Converti à la foi chrétienne à Rome, il fut chassé de la capitale, en même temps que les autres juifs, par l’édit de Claude, vers l’an 50. Se trouvant à Corinthe, vers l’an 52, avec Priscille sa femme, lors du premier passage de Saint Paul dans cette ville, il lui offrit l’hospitalité ; l’Apôtre demeura chez lui assez longtemps exerçant le même métier que lui. Les deux époux le suivirent ensuite à Éphèse. Après son départ pour Jérusalem, ils prirent Apollos d’Alexandrie, qui prêchait seulement le baptême de Jean, et l’instruisirent plus parfaitement de la voie du Seigneur. Ils durent ensuite regagner Rome, car l’Apôtre les salue dans son épître aux Romains comme ses coopérateurs en Jésus Christ (16, 3) ; il les salue une deuxième fois comme séjournant à Éphèse, vers la fin de sa deuxième épître à Timothée (4, 19), On ne peut savoir exactement quand, où, ni comment ils terminèrent leur vie.

Saint Joseph , fils de Photin et de Théoctiste, et frère de Saint Théodore Studite, naquit vers 762 à Constantinople, où il reçut une éducation fort soignée. Vers 781, il embrassa la vie monastique avec son père, deux de ses frères et trois tantes, sur l’exhortation de son oncle maternel Platon, alors higoumène du monastère des Symboles. Ils fondèrent un nouveau monastère appelé Saccoudion, sur le Mont Olympe, en Bithynie. Quand les Arabes ravagèrent le pays, ils vinrent s’installer, sur l’ordre de l’impératrice Irène, au monastère de Stoudion dans la capitale, sous la direction, non plus de Platon, mais de Saint Théodore lui-même. Les deux frères collaborèrent à la composition des canons du Triode ; Joseph composa plusieurs canons du Pentecostaire, ainsi que ceux des semaines de l’Octoèque. Il devint archevêque de Thessalonique en 807. Il fut exilé une première fois par l’empereur Nicéphore Logothète (809- 811), à propos de l’adultère de son prédécesseur Constantin Porphy¬ rogénète ; puis une deuxième fois par Léon l’Arménien (815- 820), pour le culte des saintes Icônes. Délivré à la mort de Léon, il termina sa vie dans un bourg de Thessalie, le 15 juillet 832. En 844, son saint corps fut solennellement transféré au monastère de Stoudion et enseveli près du corps de son frère Théodore et de Saint Platon son oncle.

TROPAIRE DE SAINT AQUILA Mode 3.

Saint Apôtre Aquila, intercède auprès du Dieu miséricordieux afin qu’il accorde à nos âmes le pardon des fautes.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Archives
Défilement vers le haut