Solennité du jour : 4 mars 2021

4 MARS Mémoire de notre saint père GERASIME, ermite des bords du Jourdain.

Originaire de Lycie, ce saint père, consacré à Dieu dès son enfance par ses parents chrétiens, fut élevé à l’intérieur d’un coenobium dans les exercices de la vie monastique. Devenu grand, il se retira d’abord aux endroits les plus solitaires de son pays, puis vint à Jérusalem vers 451 ; après avoir vénéré les Lieux Saints, il se retira au Jourdain et vécut en anachorète dans les déserts de la Mer Morte. Au temps du concile de Hcalcédoine, il adhéra au dogme défini par le saint concile. Il fonda vers 455 dans le désert du Jourdain un laure avec un coenobium au centre ; il prescrivit aux débutants de rester dans le coenobium, et aux plus avancés d’habiter des cellules à part, passant chacun dans sa cellule les cinq premiers jours de la semaine, mais venant à l’église le samedi et le dimanche pour recevoir la sainte communion et prendre le repas commun au ceonobium. Il mourut le 5 mars 475, au début du règne de l’empereur Zénon. Sa laure, qui ne comprenait pas moins de 70 anachorètes, fut détruite vers le Xème siècle.

TROPAIRE Mode 1

Citoyen du désert et ange dans la chair, tu es devenu thaumaturge, ô notre Mère théophore Gérasime. Par le jeûne, les veilles et la prière, tu as reçu les dons célestes pour guérir les malades et les âmes de ceux qui, avec foi, ont recours à toi. Gloire à celui qui t’a donné la force ! Gloire à celui qui t’a couronné ! Gloire à celui qui, par toi, accorde à tous la guérison !

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Défilement vers le haut