Solennité du jour : 30 mai 2022 LUNDI DE L’OCTAVE DE L’ASCENSION DE NOTRE SEIGNEUR

ASCENSION DE NOTRE SEIGNEUR ET SAUVEUR JÉSUS CHRIST

Cette fête était déjà instituée et célébrée à Jérusalem au IVème siècle. Elle a pour objet le triomphe du Sauveur qui corporellement, rentre au ciel pour y asseoir notre humanité sur le trône divin lui-même.

C’est donc pour nous aussi un jour triomphal : par notre union avec le Christ, dans l’unité de son Corps mystique, nous faisons également notre entrée au ciel, du moins en droit, en attendant que le Seigneur revienne juger l’univers et appelle ses élus, pour les introduire dans son Royaume.

TROPAIRE Mode 4.

Tu fus enlevé en gloire. Christ notre Dieu, réjouissant tes disciples par la promesse de l’Esprit Saint, et les affermissant par ta bénédiction, car tu es le Fils de Dieu, le Rédempteur du monde.

On dit trois fois ce Tropaire.

KONDAKION Mode 6.

Ayant accompli le plan providentiel sur nous, et uni la créature terrestre aux habitants du ciel, tu fus enlevé en gloire. Christ notre Dieu, sans nullement t’éloigner, mais demeurant inséparable et criant à ceux qui t’aiment : « Je suis avec vous et personne ne peut rien contre vous. »

30 MAI Mémoire de notre saint Père ISAAQ higoumène du monastère de Dalmate.

Originaire de Syrie, Saint Isaac prit sur lui dès son bas âge le joug du Seigneur, Il menait la vie érémitique dans une petite caverne près de Constantinople, quand l’empereur arien Valens partit en campagne contre les Goths, établis sur le Danube. Le Saint sortit à sa rencontre ; il lui dit avec assurance que c’était Dieu qui poussait les barbares contre lui, comme il avait lui-même poussé les langues au blasphème contre Dieu ; il lui assura aussi que s’il cessait de combattre Dieu par son hérésie et rendait au troupeau du Christ ses meilleurs pasteurs, il remporterait sans peine la victoire ; que si, au contraire, il engageait la bataille sans faire ce qu’il lui disait et sans se rendre Dieu propice, sa défaite et celle de son armée étaient certaines. Furieux, l’empereur fit la guerre aux barbares, mais il subit une grande défaite et fut brûlé vif dans un bourg en 378. Le Saint, devenu objet d’admiration universelle pour sa prophétie, éleva un monastère à Constantinople en 381, le premier qui fut établi dans la capitale, et dirigea saintement ses compagnons dans l’ascèse, leur offrant son propre exemple pour règle de vie monastique. Il mourut en paix après 406, laissant pour successeur le patrice Dalmate, qui donna son nom au monastère. On célèbre aussi la fête de Saint Isaac en même temps que celle de Saint Dalmate et de son fils et successeur Saint Fauste, le troisième jour d’Août.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby

Partagez cet article

Articles récents

Défilement vers le haut