Solennité du jour : 20 mai 2021 octave de L’ASCENSION

Cette fête était déjà instituée et célébrée à Jérusalem au IVème siècle. Elle a pour objet le triomphe du Sauveur qui corporellement, rentre au ciel pour y asseoir notre humanité sur le trône divin lui-même.

C’est donc pour nous aussi un jour triomphal : par notre union avec le Christ, dans l’unité de son Corps mystique, nous faisons également notre entrée au ciel, du moins en droit, en attendant que le Seigneur revienne juger l’univers et appelle ses élus, pour les introduire dans son Royaume.

TROPAIRE Mode 4.

Tu fus enlevé en gloire. Christ notre Dieu, réjouissant tes disciples par la promesse de l’Esprit Saint, et les affermissant par ta bénédiction, car tu es le Fils de Dieu, le Rédempteur du monde.

On dit trois fois ce Tropaire.

KONDAKION Mode 6.

Ayant accompli le plan providentiel sur nous, et uni la créature terrestre aux habitants du ciel, tu fus enlevé en gloire. Christ notre Dieu, sans nullement t’éloigner, mais demeurant inséparable et criant à ceux qui t’aiment : « Je suis avec vous et personne ne peut rien contre vous. »

20 MAI Mémoire du saint martyr THALLÉLAIOS.

Saint Thallélaios subit le martyre à Aegée en Cilicie, sous l’empereur Numérien en 284. Originaire du Liban, il avait pour père un nommé Berucius, et pour mère Romylie. Il exerçait l’art médical lorsqu’il fut saisi à Anazarbe, dans la Cilicie Seconde, caché dans une oliveraie. Conduit devant le préfet Théodore, il refusa de sacrifier aux idoles. Le juge ordonna de lui percer les tempes et de le suspendre par la tête. Mais, par une intervention miraculeuse du ciel, les bourreaux, croyant exécuter l’ordre, se trompèrent et percèrent à la place une bûche de bois. Se croyant moqué par ses serviteurs, le juge les fit battre cruellement et ordonna de jeter le Saint dans la mer ; mais il en sortit indemne, portant un habit blanc. On le livra alors aux bêtes qui le respectèrent. Finalement il mourut par l’épée.

TROPAIRE Mode 4.

Ton martyr. Seigneur, par son combat, a reçu de toi, notre Dieu, la couronne incorruptible. Avec ta force, il a terrassé les tyrans et brisé même l’audace impuissante des démons. Par ses supplications, ô Christ Dieu, sauve nos âmes.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Archives
Défilement vers le haut