Solennité du jour : 1er Janvier 2021

1er JANVIER CIRCONCISION selon la chair de Notre Seigneur Jésus Christ

et mémoire de notre saint père BASILE LE GRAND, archevêque de Césarée en Cappadoce.

Comme la loi mosaïque prescrit que quand une femme met au monde un enfant mâle, on doit le circoncire le huitième jour, Notre Seigneur subit par suite en ce jour, qui est le huitième après sa naissance, la circoncision prescrite par la loi, et reçut, suivant l’annonce de l’ange, le nom qui est au-dessus de tout nom, « JESUS » ou Sauveur. En fêtant aujourd’hui les onomastéries du Seigneur, nous commençons en même temps l’année nouvelle, sous le signe de l’Incarnation.

            Saint Basile appartient, par son père nommé aussi Basile, à la province du Pont, et, par sa mère Emmélie, à la Cappadoce. Il naquit à Césarée de Cappadoce vers 329-330. Il étudia à Césarée, puis à Constantinople sous le célèbre rhéteur Libanius, enfin à Athènes, où il se lia d’une étroite amitié avec Saint Grégoire de Nazianze. Peu après son retour à Césarée, qui eut lieu vers 356, il se retira dans la solitude aux environs de Néocésarée, où sa mère et sa sœur Macrine menaient déjà la vie monastique. C’est alors qu’il composa ses écrits ascétiques. Il fut ordonné prêtre par Eusèbe, archevêque de Césarée, et, à la mort de ce dernier, il fut élu en 370 pour lui succéder et régir l’Eglise du Christ. Après l’avoir gouvernée pendant huit ans, durant lesquels il se montra témoin de la vérité en face de l’hérésie et plein de courage devant les menaces de l’empereur arien Valens, il mourut le 1 janvier de l’an 379. La sagesse et l’érudition qui remplissent ses œuvres, sa Philocalie (extraits des œuvres d’Origène), son Traité sur le Saint Esprit, son ouvrage théologique contre l’arien Eunomius, ses écrits ascétiques, ses règles monastiques, ses commentaires de la Sainte Ecriture, les panégyriques qu’il fit de plusieurs Saints, sa correspondance, enfin la splendeur et la force de sa parole, lui ont valu à juste titre les épithètes de « Révélateur du ciel » et de « Grand ».

TROPAIRE DE LA CIRCONCISION Mode 1

Tu as pris une nature humaine sans subir de changement, étant Dieu par essence, Seigneur plein de tendresse. Accomplissant la Loi, tu as voulu subir la circoncision de la chair pour dissiper les figures et retirer le voile de nos passions. Gloire à ta bonté : Gloire à ta miséricorde ! Gloire, ô Verbe, à ton indicible condescendance !

TROPAIRE DE SAINT BASILE Mode 1

Ta voix a retenti sur toute la terre, qui a reçu ton enseignement, par lequel tu as exposé les vérités divines, expliqué la nature des êtres et redressé les mœurs humaines. Royal Sacerdoce, Bienheureux Père, prie le Christ Dieu de nous accorder sa grande miséricorde.

KONDAKION DE LA CIRCONCISION Mode 3

Le Seigneur de tous subit la circoncision ; il retranche, lui qui est Bon, les fautes des mortels et donne aujourd’hui le salut au monde. Au plus haut des cieux ses réjouit aussi le Pontife du Créateur, Basile, l’Illuminateur et l’initié aux divins mystères du Christ.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Archives
Défilement vers le haut