Solennité du jour : 18 novembre 2020

18 NOVEMBRE Mémoire des saints matyrs PLATON et ROMAIN.

Le saint martyr Platon souffrit pour la foi à Ancyre en Galatie, sous l’Empereur Maximien, au début du quatrième siècle.

Saint Romain était, au dire d’Eusèbe, originaire de Palestine, diacre et exorciste de l’Eglise de Césarée, sous l’Empereur Dioclétien. Voyant un grand nombre d’hommes, de femmes et d’enfants s’approcher des idoles pour leur offrir des sacrifices, enflammé de zèle pour la foi, il éleva la voix pour les réprimander. Mais, saisi aussitôt, il fut condamné par le juge à être brûlé vif. Comme l’Empereur se trouvait alors à Antioche, le saint fut convoqué devant lui et soumis au supplice nouveau de l’amputation de la langue. Après ce supplice, il fut jeté en prison et souffrit longtemps. Enfin, à l’époque des vicennales de l’Empereur, selon une générosité en usage, la liberté dut proclamée partout pour tous les prisonniers. Seul saint Romain resta en prison, les pieds dans les ceps jusqu’au cinquième trou, et fut étranglé au-dessus du bois même sur lequel il gisait. Il obtint ainsi la palme du martyre vers 305.

TROPAIRE Mode 4

Ton martyr, Seigneur, par son combat, a reçu de toi, notre Dieu, la couronne incorruptible. Avec ta force, il a terrassé les tyrans et brisé même l’audace impuissante des démons. Par ses supplications, ô Christ Dieu, sauve nos âmes.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Défilement vers le haut