Solennité du jour : 17 novembre 2020

17 NOVEMBRE Mémoire de notre saint Père GREGOIRE LE THAUMATURGE,

évêque de Néo-Césarée.

Saint Grégoire, fils d’un païen, naquit vers 213 à Néocésarée, dans le Pont Polémoniaque. Il étudia cinq ans, de 233 à 238, à Césarée de Palestine, sous la direction d’Origène, qui lui enseigna la foi chrétienne. Ordonné évêque de sa ville natale par Phaidime d’Amasie, il y trouva en entrant 17 chrétiens ; en mourant, il y laissa à peu près autant de païens. Sous la persécution de Dèce (250-251), il conseilla aux fidèles de fuir, et lui-même se cacha. Il fut présent, avec son frère Athénagore, au synode tenu à Antioche de Syrie en 264 ou 265 contre l’hérésiarque Paul de Samosate. Il mourut en paix sous l’empereur Aurélien (270-275), laissant à l’Eglise différents traités théologiques et canoniques. Son nom Grégoire signifie étymologiquement en grec « celui qui veille ».

TROPAIRE Mode 8

Veillant dans la prière et assidu à opérer des prodiges, tu as mérité par ces vertus ton nom (de « Grégoire »). Prie le Christ Dieu, Grégoire notre Père, d’illuminer nos âmes, de peur que nous nous endormions dans le péché qui conduit à la mort.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby.

Le 15 novembre marque traditionnellement l’entrée dans le carême de Noël, ou Avent byzantin. A cette occasion, voici une contemplation de la fresque de la Nativité de notre église.

Partagez cet article

Articles récents

Défilement vers le haut