Solennité du jour : 17 novembre 2020

17 NOVEMBRE Mémoire de notre saint Père GREGOIRE LE THAUMATURGE,

évêque de Néo-Césarée.

Saint Grégoire, fils d’un païen, naquit vers 213 à Néocésarée, dans le Pont Polémoniaque. Il étudia cinq ans, de 233 à 238, à Césarée de Palestine, sous la direction d’Origène, qui lui enseigna la foi chrétienne. Ordonné évêque de sa ville natale par Phaidime d’Amasie, il y trouva en entrant 17 chrétiens ; en mourant, il y laissa à peu près autant de païens. Sous la persécution de Dèce (250-251), il conseilla aux fidèles de fuir, et lui-même se cacha. Il fut présent, avec son frère Athénagore, au synode tenu à Antioche de Syrie en 264 ou 265 contre l’hérésiarque Paul de Samosate. Il mourut en paix sous l’empereur Aurélien (270-275), laissant à l’Eglise différents traités théologiques et canoniques. Son nom Grégoire signifie étymologiquement en grec « celui qui veille ».

TROPAIRE Mode 8

Veillant dans la prière et assidu à opérer des prodiges, tu as mérité par ces vertus ton nom (de « Grégoire »). Prie le Christ Dieu, Grégoire notre Père, d’illuminer nos âmes, de peur que nous nous endormions dans le péché qui conduit à la mort.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby.

Le 15 novembre marque traditionnellement l’entrée dans le carême de Noël, ou Avent byzantin. A cette occasion, voici une contemplation de la fresque de la Nativité de notre église.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Archives
Défilement vers le haut