Solennité du jour : 9 décembre 2020

 9 DECEMBRE CONCEPTION DE SAINTE ANNE, mère de la Théotokos.

Selon l’enseignement de beaucoup de Pères de l’Eglise, Notre Seigneur, voulant se préparer pour sa demeure un temple vivant et un habitacle saint, envoya son ange vers les Saints Joachim et Anne dont devait naître, d’après son dessein, sa Mère selon la chair. L’ange leur annonça que celle qui était stérile concevrait, coulant leur signifier par là la naissance de la Sainte Vierge. Marie fut donc conçue plus vénérable que les Chérubins et plus sainte qu’aucune autre créature spirituelle ou corporelle. D’après l’enseignement de l’Eglise catholique, cette conception fut immaculée, ce qui veut dire que l’âme de la Sainte Vierge, qui était choisie de toute éternité pour être la Mère de Dieu, sortit des mains du Créateur ornée de la grâce divine, exempte de toute tache du péché originel et absolument immaculée. C’est là la doctrine que les Saints Pères ont enseignée, que les hymnographes ont chantée avec des expressions variées, et que le Bienheureux Pape de Rome Pie IX a solennellement définie en 1854. Connue en Orient dès le VIIIème siècle, cette fête fut introduite en Occident au IXème siècle par les moines irlandais, mais ne s’y généralisa que beaucoup plus tard, ne se fixant d’ailleurs au 8 décembre.

TROPAIRE Mode 4

Aujourd’hui sont déliées les chaînes de la stérilité. Car, exauçant les prières de Joachim et d’Anne, Dieu leur promet clairement d’engendrer, contre tout espoir, la divine enfant dont devait naître le Dieu que rien ne limite, devenu simple mortel, ordonnant à l’ange de lui dire : « Salut, Pleine de grâce, le Seigneur est avec toi ».

KONDAKION Mode 4

L’univers fête aujourd’hui la conception d’Anne, survenue de par la volonté de Dieu. Car elle a conçu celle qui devait concevoir le Verbe qui transcende tout verbe créé.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Défilement vers le haut