Solennité du jour : 7 avril 2021 MERCREDI DU RENOUVEAU

PREMIÈRE SEMAINE DE PÂQUES (Semaine du renouveau)

Tous les jours de cette semaine sont indifféremment appelés jours pascaux, comme s’ils ne faisaient qu’un avec le jour même de Pâques.

Leur ensemble constitue la Semaine du Renouveau, ainsi appelée parce que, grâce à la Résurrection du Christ, la créature entière se renouvelle, se restaure et s’élève, et parce que, tout au cours de cette semaine, les néophytes, qui avaient été baptisés au cours de la vigile pascale, gardaient les vêtements neufs (et blancs) qu’ils avaient reçus au baptême.

Durant toute cette semaine, la Liturgie se célèbre comme au dimanche de Pâques, excepté le propre de chaque jour ; toutes les fois que prêtre encense, il porte, dans sa main gauche, le cierge pascal fleuri ; les portes saintes de l’iconostase restent tout le temps ouvertes, car le Christ nous a ouvert les portes du ciel. On ne se met pas à genoux. Pas d’abstinence jusqu’à l’Ascension.

7 AVRIL Mémoire de notre saint père GEORGESÉVÊQUE DE MÉLITÈNE,

et du saint martyr KALLIOPIOS.

Saint Georges fut élu évêque de Mélitène, gouverna sagement son troupeau, combattit les iconoclastes par son étonnante science et leur fit reconnaître leurs erreurs. Émule des anges par sa chasteté, il quitta cette vie, ayant opéré d’innombrables prodiges. Grâce à une révélation divine, il sut d’avance l’heure de sa mort, au moyen d’une étoile qui lui apparut à lui et à ses sujets.

Saint Kalliopios était originaire de Perge en Pamphylie, fils d’une chrétienne du nom de Théokleia. Il vécut au temps de l’empereur Maximien. Pieusement élevé par sa mère dans la connaissance des Saintes Écritures, il se présenta de lui- même aux persécuteurs, confessant courageusement le nom du Christ. On lui lia les mains derrière le dos et on le flagella cruellement avec des fouets garnis de plomb. Préservé par un ange, il fut jeté en prison par ordre du président Maxime. On l’en sortit le jour du Jeudi Saint et il fut condamné à être crucifié. On le crucifia la tête en bas, car sa mère lui avait obtenu cette faveur en versant cinq pièces d’or aux bourreaux, pour éviter qu’il ne fût crucifié comme Notre Seigneur. Il expira le Vendredi Saint, à la troisième heure. Quand on le descendit de croix, sa mère, en le voyant, s’évanouit et mourut de douleur. De pieux chrétiens l’ensevelirent à côté de son fils martyr.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Défilement vers le haut