Solennité du jour : 21 avril 2022 JEUDI DE PAQUES

PREMIÈRE SEMAINE DE PÂQUES (Semaine du renouveau)

Tous les jours de cette semaine sont indifféremment appelés jours pascaux, comme s’ils ne faisaient qu’un avec le jour même de Pâques.

Leur ensemble constitue la Semaine du Renouveau, ainsi appelée parce que, grâce à la Résurrection du Christ, la créature entière se renouvelle, se restaure et s’élève, et parce que, tout au cours de cette semaine, les néophytes, qui avaient été baptisés au cours de la vigile pascale, gardaient les vêtements neufs (et blancs) qu’ils avaient reçus au baptême.

Durant toute cette semaine, la Liturgie se célèbre comme au dimanche de Pâques, excepté le propre de chaque jour ; toutes les fois que prêtre encense, il porte, dans sa main gauche, le cierge pascal fleuri ; les portes saintes de l’iconostase restent tout le temps ouvertes, car le Christ nous a ouvert les portes du ciel. On ne se met pas à genoux. Pas d’abstinence jusqu’à l’Ascension.

21 AVRIL Mémoire du saint hiéromartyr JANVIER et de ses compagnons,

et du saint martyr THÉODORE de Perge en Pamphylie.

Saint Janvier était, croit-on, évêque de Bénévent en Campanie. Il subit le martyre sous Dioclétien au commencement du IVe siècle. Son saint corps fut déposé à Naples en Italie, où il est encore maintenant l’objet d’une grande vénération.

Saint Théodore fut saisi pour avoir combattu l’idolâtrie et brisé plusieurs idoles. On l’étendit sur un gril ardent, on lui cloua des chaussures aux pieds, on l’attacha ainsi à un char et on le fit traîner par des chevaux. Mais délivré de tous ces tourments par la grâce de Dieu, il fut jeté au feu en même temps que deux autres martyrs : Socrate et Denys. Comme il n’en ressentait aucun mal, on le retint en prison. À l’aube du lendemain, on l’attacha à une croix et on le transperça d’une multitude de traits. Il mourut trois jours après.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby

Partagez cet article

Articles récents

Défilement vers le haut