Solennité du jour : 17 décembre 2020

17 DECEMBRE Mémoire du saint prophète DANIEL

et de ses trois jeunes compagnons : ANANIAS, AZARIAS et MIZAEL.

Le saint prophète Daniel appartenait à la tribu de Juda et descendait de la race royale. Jeune encore, il fut amené avec ses trois jeunes compagnons à Babylone lors de la captivité du roi Joakim en 605 avant Notre Seigneur. Choisis pour le service du roi des Assyriens, ils reçurent des noms nouveaux : Daniel fut appelé Batassar, Ananias Sirac, Mizaël Misac, et Azarias Abdénago. Ils furent élevés dans le palais royal et instruits dans la sagesse des Chaldéens. Trois ans plus tard, Daniel, après avoir interprété le songe mystérieux du roi Nabuchodonosor et justifié Suzanne des injustes accusations des deux vieillards, fut établi par le roi gouverneur de toute la province de Babylone et chef des Satrapes, au-dessus de tous les sages de Babylone. Sous le règne de Baltazar, fils de Nabuchodonosor, Daniel expliqua au roi l’écriture tracée sur le mur du palais. Lorsque Darius le Mède, dit aussi Cyrus, assiégea et prit Babylone en 538, Daniel fut nommé l’un des trois grands ministres que Cyrus avait établis à la tête des 120 satrapies de son royaume. Faussement dénoncé par ses ennemis, il fut jeté dans la fosse aux lions, mais, soutenu par le secours d’en-haut, il ferma la gueule des lions et fut près d’eux comme le pasteur au milieu de ses brebis. La date de sa mort ne peut être exactement déterminée. Il est le quatrième et le dernier des grands prophètes.

Quant à ses trois jeunes compagnons, ayant refusé de se prosterner devant la statue de Nabuchodonosor, ils furent jetés dans la fournaise ardente ; mais, restés intacts au milieu des flammes, ils glorifièrent Dieu par le bel hymne que la liturgie a inséré à VIIème et VIIIème odes de la stichologie, figurant par là l’enfantement immaculé de la Vierge, dont le sein virginal, tout en recevant le feu de la Divinité, ne fut point consumé par lui, mais qui demeura Vierge après comme avant l’enfantement. Appartenant tous à la tribu de Juda dont devait naître le Sauveur, les Saint Pères ont voulu ainsi célébrer leur mémoire sept jours avant la naissance et la manifestation de Notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus Christ.

TROPAIRE Mode 2

Qu’ils sont grandioses les exploits de la foi ! Par elle, les trois jeunes gens ont exulté dans la source des flammes comme auprès d’une source d’eau reposante, et l’on vit le prophète Daniel paître les lions comme des brebis. Par leurs supplications, ô Christ Dieu, sauve nos âmes.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Archives
Défilement vers le haut