Accueil

Entrée de la Basilique de la Nativité
Entrée de la Basilique de la Nativité

Le Monastère de l'Emmanuel à Bethléem, agrégé à l'Eglise Grecque-Melkite Catholique, dans le Patriarcat de Jérusalem, est un monastère oriental auto­nome, membre de la Confédération des moniales bénédictines de la Reine des Apôtres, de droit pontifical.

Nous fêtons cette année le centenaire de la fondation du Monastère de Béthanie à Loppem, le monastère fondateur de notre Congrégation. En effet, le 19 mai 1921, trois de nos fondatrices firent leur première profession dans l’église Saint-Sauveur à Angers (France). Elles avaient reçu leur formation de postulantes et de novices chez les Oblates Bénédictines à Angers, dites «les Servantes des pauvres».
Après cet évènement mémorable, elles revinrent en Belgique et s’installèrent, avec 4 autres soeurs, non loin de la jeune abbaye de Saint-André (Zevenkerken). Elles s’installèrent dans le petit château Lisbona, surnommé «Le petit Béthanie». De là est partie toute l’histoire de notre congrégation. Nous nous confions à votre prière afin que cette année jubilaire nous aide à approfondir notre vocation monastique.

UT IN OMNIBUS GLORIFICETUR DEUS (RB 57,9)

Nos dernières actualités

La commuauté a une double mission

Contribuer à faire revivre au sein de l'Église grecque catholique les traditions monastiques de l'Eglise indivise

Constituer un foyer d'intense prière pour l'Unité chrétienne

Cette double mission ne peut se réaliser que dans l'esprit d'enfance spirituelle.

La diversité des confessions chrétiennes en Terre Sainte, et en particulier la présence de la vénérable Eglise orthodoxe byzantine, dont la communauté partage la tradition liturgique et spirituelle, rend plus pressante pour nous la prière de Jésus : “Père, qu’ils soient UN comme nous sommes UN” (Jn 17, 21) et ranime constamment notre vocation oecuménique.

“Par rapport à toute autre culture, l’Orient chrétien a un rôle unique et privilégié, dans la mesure où il constitue le cadre originel de l’Eglise naissante.”   (Orientale lumen 5)

 

“En Orient, aussi, on trouve les richesses de ces traditions spirituelles, qui s’expriment surtout par le monachisme. Là, depuis le temps glorieux des saints Pères, en effet, a fleuri la spiritualité monastique, qui s’est répandue ensuite en Occident, devenant pour ainsi dire la source de l’organisation de la vie régulière des Latins et lui conférant par la suite une nouvelle vigueur.

C’est pourquoi il est instamment recommandé aux catholiques d’accéder plus fréquemment à ces richesses spirituelles des Pères orientaux, qui élèvent l’homme tout entier à la contemplation des mystères divins.”     (Redintegratio Unitatis 19)

Découvrez notre savoir faire artisanal

Défilement vers le haut