Solennité du jour : 5 OCTOBRE 2021 Mémoire de la sainte martyre CHARITINE.

Suivant les Ménées grecs. Sainte Charitine, esclave d’un maître nommé Claudius, vivait sous l’Empereur Dioclétien et le comte Dométius. Ayant entendu parler d’elle, le comte écrivit à son maître de la lui envoyer pour examiner si elle était chrétienne. Son maître en fut tout affligé et, revêtu d’un sac, il la pleurait. Mais elle le confiait en disant : « Mon maître, réjouis-toi au lieu de t’affliger ; je vais être un sacrifice agréable à Dieu pour mes péchés et pour les tiens. » Il lui répondit : « Souviens-toi de moi dans le céleste royaume », puis il l’envoya auprès du comte. Conduite devant lui, elle confessa courageusement sa foi ; on lui écorcha la peau de la tête et on y appliqua des charbons ardents. Puis on lui attacha une lourde pierre et on la précipita dans la mer. Mais elle en sortit et comparut de nouveau devant le comte. Après plusieurs tortures, on lui arracha les ongles des mains et des pieds ; elle rendit alors l’âme à Dieu.

TROPAIRE Mode 4.

Ta brebis, ô Jésus, crie d’une voix forte : « Mon époux, c’est toi que j’aime, c’est pour te chercher que je combats, c’est avec toi que je suis crucifiée et ensevelie par ton baptême. Pour toi je souffre, afin de régner avec toi. Pour toi je meurs, afin de vivre en toi. Accueille, comme victime sans tache, celle qui par amour est immolée pour toi. » Par son intercession, ô Miséricordieux, sauve nos âmes.

Liturgicon, Missel byzantin à l’usage des fidèles, Mgr. Néophytos Edelby

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles récents

Défilement vers le haut